l'âme pleure de ne pas comprendre

Publié le par le portail des ames

 larme-et-rose.jpg Bonjour à tous.

Merci à vous tous, j’espère pour vous hommes et femmes que votre vie soit baignée d’amour et que cela soit pour vous tous la lumière d’une nouvelle vie.
Le monde dans lequel nous vivons transporte beaucoup de haine. Rien ne peut laisser l’amour dans le cœur des âmes si vous ne voulez pas être aimés; c’est ainsi que la haine vous appelle dans une autre dimension où vous resterez pour vous gargarisez
d’un corps qui vous pèsera.
 Vous apprendrez à aimer votre prochain et comme des enfants vous sauterez vers la promise qui aura entendu votre âme. Vous redeviendrez l’enfant que vous êtes à l’intérieur, la vérité de l’enfant appelle à l’amour. La beauté de la promise est la bonté d’un cœur dont vous ne pourrez jamais vous passer.
La peur de l’homme s’assoie et réfléchit dans l’instant, comme perdu dans une autre dimension, la résonnance dans son espace atteint son cœur, il sait qu’il ne peut
plus revenir en arrière.
Dieu est très fort à la joie, l’âme pleure de ne pas comprendre ce qui se passe. Le conflit est dans le cœur, la liberté est une étoile qui ne se retrouve plus.
Aimer est parfois difficile,
 l’homme et la femme doivent changer leur vie, et l’homme est celui qui a le plus de mal à fonder une famille, c’est pour la plupart un dilemme, mais Dieu est là, il rentre dans les cœurs de ceux qui pleureront de ne plus se voir.
Un couple est une somme de deux personnes, le lien est celui de l’amour, les enfants sont l’avenir d’un nouveau monde et d’une nouvelle société.
Pour nous qui avons dépassé depuis longtemps les vingt ans, nous savons que nous sommes les anciens qui devons laisser la place aux enfants et petits enfants, le cycle de la vie ne peut-être arrêté, il est vrai !
Et rien n’empêche le peu de vie que revendiquent les grands parents pour cette jeunesse. Par la suite nous ferons des petites siestes, c’est la sagesse du corps que revendique le poids du temple qui se fait rigide. Je serais heureux de partir avec mon épouse, voir les étoiles, ne plus avoir mal au corps, entendre les anges, sentir l’amour de ces âmes qui rayonnent.
Dieu est celui que nous sommes, ce monde est énorme, comment ferons-nous
pour le visiter ?
Il est dommage que tous les êtres humains ne puissent adhérer à de telles beautés.
Beaucoup d’êtres humains ne veulent plus revenir sur Gaïa, les âmes aspirent à la paix ; et l’amour de son prochain est le don du Bien. Il reste pour les hommes qui doivent  prendre conscience, qu’ils doivent respecter Gaïa.
Dans le monde de Gaïa, les hommes, les femmes, les animaux et insectes sont de Dieu, rien ne peut-être arrêté, dans tous les cas la nature sera toujours la plus forte, elle changera les méfaits des hommes qui devront se plier, sinon l’eau pourrait manquer.
Dieu est le seul qui respecte Gaïa, faut-il que Dieu brûle la terre afin que s’amenuise le nombre des êtres humains ?
La bêtise des hommes n’a pas de limite, ils seront comme les autres des images appelées dans le noir.
Que les nouvelles générations prennent place dans l’espace d’un nouveau monde, et que Gaïa reprenne sa place.
L’humanité se rendra compte du désastre occasionné par les hommes
toujours avides d’argent.
Pensons ensemble aux nouvelles générations, nous nous devons de les aider, restons de ceux qui œuvrent pour avancer et aider vos enfants qui ont tout à refaire.
Que cela soit pour eux et que les états arrêtent de palabrer.
Il est normal d’assumer ce qui a été fait et si vous n’êtes pas capables de le faire alors laisser l’argent au peuple et laisser le agir et faire ce que vous ne savez pas faire.
 
Message du 2 aout 2012
Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie à condition :
Qu’il ne soit ni coupé ni modifié et que vous fassiez référence
 

Publié dans Messages de mes Guides

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article