l'homme enfant de Dieu

Publié le par le portail des ames

     

imagesCAQNUDXG.jpgBonjour à toi mon ami, tu as entendu nos âmes, c’est le début de ton nouveau chemin, tu vas souffrir il est vrai, mais tu en as besoin. Tu es parti il y a fort longtemps, tu as tout juste un peu travaillé avec nous et ce n’est pas ce que nous attendions.

Bientôt tu iras vers une ville ou tu apprendras petit à petit, de l’âme que tu es aujourd’hui, demain tu seras celui que nous voudrons.

« Je vous remercie de me permettre d’apprendre auprès des sages ».

Apprends ce que tu es, écoute ce que tu n’aimes pas, mais ne change pas l’homme que tu es.  Il a fallu longtemps pour que tu te réveilles, maintenant c’est toi qui dois aider ton prochain.

« J’aimerais bien comprendre ce qui se passe ».

L’homme, enfant de Dieu, est une beauté pleine d’amour, mais il a aussi des envies que l’homme prend pour lui sans savoir qu’il ne peut les garder. Le mal fait par celui qui jubile se retrouve dans l’essence de la perdition, seul celui qui a compris ne refait jamais plus cela.

L’enfant est le seul qui pleure lorsque son ami part vers une autre ville, c’est des larmes que Dieu veut garder dans son paradis; apprenons ensemble que notre vie est en soi la plus grande partie de notre savoir.

L’homme comme la femme sont différents, mais nous avons aussi la paix qui réveille le bon et le mauvais.

Il faut rester sage, aider celui qui a besoin d’être aidé, cela ne fait de mal à personne.

Nous sommes tous dans un univers qui nous apprend sans cesse; les humains sont issus de la femme et de l’homme, et pourtant  nous ne pouvons dire que l’homme est de la femme.
Dieu est subtil, nous avons beaucoup à apprendre.

C’est une sagesse que d’aider son prochain et lui montrer que la science de celui qui EST appartient à tous.

Les hommes de la Terre sont presque tous les mêmes, ils ne pensent qu’à eux et cela doit être changé dans le partage, la paix n’est pas méchanceté, elle permet aux femmes de se faire entendre pour l’amour qu’elles portent en elles. Nous sommes loin, nous les hommes, de respecter autant la vie sans essayer de nous l’approprier.

Notre planète est une beauté, elle est sage, c’est dommage que les hommes ne fassent rien pour la soigner, nous devrons en payer le prix.

   

Message du 12 février 2013 

     

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie à condition :

Qu’il ne soit ni coupé ni modifié et que vous fassiez référence

Au site : http://leportaildesames.com

 

Publié dans Messages de mes Guides

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article