nous restons vos amis

Publié le par le portail des ames

imagesCABSHUEI.jpgBonjour chez vous.

Je suis comme vous, chaque nuit j’ai comme l’impression d’être libre dans un monde qui me semble gai.

 J’aime les couleurs de ce monde, j’aime la liberté de l’âme qui me propulse dans des continents nouveaux, comme si des mondes devaient m’apprendre à les connaître.

Dieu donne à chacun d’entre nous, les possibilités de changer notre vie, c’est comme aimer une âme qui vous habite, elle vous fait souffrir, vous ne voulez plus jamais la quitter.

C’est l’autre moi, mon âme, celui qui guide  les chemins d’une liberté qui n’est pas forcément moi !

Il semble que nous sommes des enfants qui ne trouvons pas le chemin de notre propre lumière.

Nous sommes inscrits dans des épreuves qui nous semblent disproportionnées, notre esprit ne comprend pas les valeurs nécessaires pour rester humble, il se perd dans les envies construites de mondes qui n’apportent rien.

 La sagesse redonne à l’esprit l’équanimité, sans cela il est impossible de retrouver le sens des nouvelles âmes.

Faut-il pleurer dans le monde de Gaïa, pour se rendre compte que nous ne sommes que ses enfants ?

 Les changements nouveaux sont porteurs d’âmes sages qui acceptent, de la masse humaine, d’être les sages d’une société qui se doit d’évoluer en osmose de Gaïa.

Nous faisons souvent les chemins des astres dans lesquels nous pouvons lire vos propres inconsciences.

Vous voulez dépasser les chemins de vos sociétés, non pas pour les étudier, seulement pour changer la croissance de votre savoir, afin de devenir les maîtres  du pouvoir que détiennent vos âmes.

Il est heureux que des peuples très avancés aient les moyens de canaliser les bêtises que vous faites. Vous oubliez que l’atmosphère ne vous appartient pas, les peuples sont tous les mêmes dans le fait de posséder.

Les sages des mondes que vous ne voyez pas sont ceux qui peuvent arrêter les bêtises de vos mondes.

Comment pourrez- vous évoluer sur votre planète, si vous n’êtes pas conscients des horreurs que vous amplifiez ?

 Vous ne respectez pas votre planète !

Nombre de Peuples de l’Astral que vous n’avez pas respectés se refusent à vous.

Nous pensons que vous changerez, dès lors que votre esprit sera pour demain, une avancée qui vous permettra d’atteindre des peuples qui vous aideront dans l’évolution intellectuelle.

Par pitié, ne recommencez plus vos guerres ! Elles vous sont horriblement néfastes, elles ne transportent rien de bon !

Nous restons pour vous des amis.

Nous vous aiderons dans la limite des changements potentiels qui devraient vous rapprocher de nous.

 


Message du 23 mars 2012

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie à condition :

Qu’il ne soit ni coupé ni modifié et que vous fassiez référence

Au site : http://leportaildesames.com

Publié dans PEUPLES deL'ESPACE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article