OLIVIER BOUCHRAT

Publié le par le portail des ames

jesus-animated-gif-image-0105Bonjour, je m’appelle Olivier Bouchrat,  je suis mort depuis  dix jours.

J’étais chez moi et je n’arrivais plus à supporter ma vie, elle me pesait énormément, il n’y avait plus d’espace où je puisse trouver une envie pour continuer.

Notre société ne laisse aucune place à l’amour, le partage, et les êtres humains profitent de la faiblesse de celui qui aime et partage avec ceux qui veulent écouter et donner.

Je t’ai appelé lorsque je me suis trouvé dans le noir qui me pesait énormément. Il me semblait porter  un fardeau énorme et ce noir épais cachait toute vie, comme une glue qui fige toutes les erreurs que nous avons lors de notre vie et l’oubli  de ce que nous avons choisi dans un monde de l’au-delà.

Encore maintenant j’entends les voies des incarnés qui ne comprennent pas pour quelle raison j’ai arrêté ma vie terrestre.

Je ressentais Evana qui s’est amusée avec mon cœur, qui m’a fait comprendre qu’elle est issue d’un père chirurgien et d’une mère médecin de campagne. J’ai eu terriblement mal, j’ai cru être aimé, mais j’avais oublié qu’un enfant de l’assistance n’avait pas une belle maison, mais seulement un bout de trottoir qui ne pèse pas, car l’amour que je pleure me ramène à mes racines.

Tu sais je ne trouvais personne à qui parler, je n’avais aucune peur et je ressentais ta présence malgré ce noir. Quand tu m’as appelé, j’étais enfin heureux, j’étais comme un petit enfant auprès de son mentor, je ressentais beaucoup d’amour, il n’y avait pas de haine, j’étais enfin sur le chemin de la lumière. Je suis heureux de revenir vers l’Eden qui enlèvera pour moi tout le mal que je porte depuis ma petite enfance.

« Aurais-tu quelque chose à me dire ? » Tu restes stoïque, pourquoi ? »

Olivier, je suis navré mais Dieu ne peut et ne veut que tu reviennes vers les tiens. Ta vie ne se finit pas à ce jour, ta peine est à inscrire dans ton Livre de Vie et pour cela le Seigneur te renvoie vers les tiens.

Tu devras apprendre et te construire car tu auras des enfants qui t’interrogeront.  Tu leur parleras de ta venue sur Gaia, tu leur diras  que cet Univers est un livre de vie où ils rencontreront des épreuves qui les rendront plus fort.

Il est vrai que d’avoir choisi de venir dans un monde Terrien, n’apporte aucune sérénité, mais tu oublies bien vite que Dieu reste dans la petite maison de ton cœur pour te grandir et te fondre dans la masse des âmes terrestres.

Je compatis  pour l’effort que tu dois fournir, mais tu dois redescendre et reprendre le cours de ta vie afin que toi aussi tu grandisses dans ton âme.

 Ne pleure pas mon ami, le temps de ta vie te manquera lorsque tu quitteras ta famille pour retrouver le chemin de la Lumière, et peut-être serai-je là pour cette dernière ascension.

 Ce retour dans le tunnel, vers ta famille et tes amis ,dans cette grande Lumière que déploie la volonté de l’Eternel,  sera enfin pour toi la Paix et l’Amour de Lui.

 

 

 

                                                                                                    Message du 15 novembre 2010

Publié dans ECRITURE AUTOMATIQUE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article